À vélo, bon dos

Après le genou, les régions lombaires et cervicales représentent les sites de douleurs et de blessures de sur-utilisation les plus communs chez les cyclistes professionnels et récréatifs1, 2.

Une mauvaise position sur le vélo peut expliquer l’apparition de douleurs au bas du dos, particulièrement si l’ajustement ne permet pas de préserver, sans les exagérer, les courbures vertébrales. Ainsi, les douleurs lombaires peuvent être causées par une perte de la lordose lombaire, ce qui augmente de manière importante la charge sur les vertèbres, les disques intervertébraux, les ligaments et les muscles paraspinaux.

La forme, la hauteur et l’inclinaison de la selle ont un impact important sur le positionnement. Une selle trop étroite ou une inclinaison inadéquate de celle-ci peuvent empêcher la rotation antérieure du bassin. Cela aura comme effet d’induire une compensation en flexion lombaire afin que le cycliste puisse se pencher vers le guidon. Il est à noter que l’inclinaison de la selle vers l’arrière est à proscrire. Généralement, il est conseillé d’ajuster la selle à l’horizontale ou légèrement inclinée vers l’avant (1-2 degrés).

Causes possibles des douleurs au bas du dos chez le cycliste
Trop de flexion lombaire (lordose non préservée)
  • Distance selle-guidon trop grande
  • Guidon trop bas
  • Vélo trop long
  • Manque de rotation antérieure du bassin
    • Selle trop étroite
    • Mauvaise inclinaison de la selle
    • Cause biomécanique (ex. raideur)
Mauvais contrôle de la stabilité lombo-pelvienne
  • Selle trop haute
  • Manque de contrôle postural
Dysfonctions musculosquelettiques
  • Débalancements musculaires (force et/ou souplesse)
  • Raideurs ou instabilités articulaires (ex. lombaires, bassin, hanche)
Autres causes
  • Mauvais choix de la cadence et du braquet
  • Mauvaise technique de pédalage
  • Erreurs d’entraînement

Un autre facteur important des douleurs lombaires est un manque de contrôle de la stabilité lombo-pelvienne. Celle-ci peut être liée à une mauvaise activation ou à un manque d’endurance des muscles stabilisateurs. Elle peut être induite par une selle trop haute, entraînant un déhanchement excessif du bassin. Un manque de souplesse des muscles de la hanche peut aussi en être la cause. Finalement, une cadence trop rapide au pédalage pourrait diminuer la capacité à contrôler la stabilité lombo-pelvienne.

En cas de blessures ou de douleurs lombaires, n’hésitez pas à consulter un professionnel de la santé spécialisé dans l’évaluation et le traitement des blessures musculosquelettiques (ex. physiothérapeute). Ce dernier pourra vous aider à identifier la ou les causes de votre problème, vous proposer un plan de traitement et des exercices adéquats et vous conseiller sur votre positionnement.

Isabelle Lapointe, M. Pht
La Clinique du Cycliste – PCN Physiothérapie et médecine du sport
PCN de L’Hêtrière

1 Silberman, M.R. 2013. Bicycling Injuries. Current Sports Medicine Reports, 12: 337-345.
2 De Bernardo, N. et al., 2012. Incidence and risk for traumatic and overuse injuries in top-level road cyclists. Journal of Sports Sciences, 30: 1047–1053.

Lecture suggérée : Burt, P., 2014. Bike Fit. Bloomsbury Publishing Plc. London. 192p.

Propulsé par
earthsown ovivax