La récupération

À la suite d’un entrainement sportif un effet de fatigue se manifeste. Cet effet sera marqué en fonction de l’intensité de l’entrainement. À force du cumuler des états de fatigue élevé, la fatigue peut se transformer en épuisement qui est un sorte de mécanisme de protection pour empêcher l’épuisement total des réserves énergétiques de l’organisme. 

Lors de l’entrainement, les limites de la fatigue sont constamment repoussées, mais il n’en demeure pas moins que la récupération qui s’en suivra est d’une importance croissante. Rest as hard as you train (Se reposez aussi fort que l’on s’entraîne) explique tout. Si la récupération et la régénération sont délaissées au détriment d’une plus grande charge d’entrainement,  vous courez le risque d’épuiser vos réserves d’énergies, de voir vos performances réduites et de tomber en surentrainement.

Le surentrainement survient lorsqu’il y a une accumulation de fatigue aigüe et chronique dont le sportif est incapable de récupérer.  Lorsque l’on fait de l’intensité dans les entrainements nous ne permettons pas au corps de récupérer. Il est important d’être progressif dans nos entrainements tant au niveau de la distance que de l’intensité.

Souvenez-vous que la marge est mince entre une charge d’entrainement qui entraîne une adaptation et une autre qui mène à une défaillance. Les athlètes/sportifs amateurs doivent s’entrainer sérieusement lors des journées à haute intensité et récupérer sérieusement lors des journées à basse intensité (Réf. : Association canadienne des entraîneurs).

Jean-Philippe Garceau,  B. Sc.  418-563-3108
Kinésiologue, Thérapeute Athlétique, Consultant en performance sportive.       
                                
http://www.facebook.com/JeanPhilippeGarceauKinesiologueEntraineur

Visez plutôt les effets bénéfiques d’une bonne récupération avec un bon sommeil, une bonne alimentation et des repos entre chaque entrainement. Le sommeil est le facteur numéro un d’une bonne récupération. Sommeil et relaxation sont essentiels à la récupération de l’organisme et contribuent à améliorer la capacité à performer physiquement et intellectuellement.

Comment prévenir le surentrainement et s’assurer d’une bonne récupération ?

  • Planification progressive et flexible;
  • Planification de récupération suffisante et régulière;
  • Tâches d’entrainement variées et motivantes;
  • Bonne alimentation et hydratation;
  • Moyens complémentaires (spa, massages, etc.) Pensez à vous !
  • Si arrêt prolongé, faire un retour progressif à la pratique;
  • S’occuper plus  de l’individu que des résultats.

Soyez à l’écoute de votre corps et surtout, donnez-lui la chance de se reposer !

Propulsé par
earthsown ovivax